Le Richmond Griffintown

2014restaurant-et-bar
Share

Présence du passé

Lorsque la toiture rétractable s’ouvre sur la terrasse du restaurant Le Richmond – Griffintown, la verdure intérieure fait écho à celle des grands arbres qui poussent à l’extérieur, et l’on peut profiter de la nature et du moment présent. Pourtant, dans ce restaurant à l’ambiance chaleureuse, tout l’aménagement renvoie au bâtiment d’époque qui en constitue le cœur. C’est à dessein que le concepteur Luc Laroche a employé le vocabulaire que lui suggérait ce dernier pour bâtir un aménagement qui célèbre à la fois l’histoire et la modernité.

Acier peint en noir, briques, éléments structuraux et décoratifs en bois de pruche : les matériaux rappellent le Montréal de 1886, dans lequel est né ce bâtiment. Ils sont cependant employés avec une approche moderne et contribuent à créer un décor convivial et chaleureux. Le jury a souligné la qualité de ce concept, qui se démarque en plongeant dans l’histoire pour créer un intérieur invitant.

Le langage industriel est manifeste dans de nombreux éléments, dont les estrades en larges planches de pruche, le plancher en briques récupérées à même le bâtiment et les grandes portes de garage vitrées qui ouvrent sur la terrasse. La présence d’arbres en pot, de bacs à fines herbes et d’éléments de mobilier en fonte à l’ancienne évoque les jardins d’hiver de l’époque victorienne. Avec cette terrasse remarquable, ce restaurant parvient à s’ancrer dans le Montréal d’aujourd’hui, tout en rendant hommage à celui du XIXe siècle auquel il doit tant.

Share